Communiqué de presse
INFO REMUE-MÉNAGE – VOL. 2 – RENOUVELLEMENT DE VOTRE CONVENTION COLECTIVE

21 septembre 2017

 

Aux salariés et salariées syndiqués de l’entretien ménager couverts par le décret de Montréal.

Bonjour à vous tous,

Avant de passer à l’énumération des demandes patronales, comme mentionné dans votre INFO REMUE-MÉNAGE vol. 1, sachez que votre comité de négociation rencontre la partie patronale en compagnie de la conciliatrice, madame Lavallée, les 19, 27 et 29 septembre prochain. N’oubliez pas de consulter le site web de la section locale 800 (ues800.org) puisque le comité de mobilisation va vous faire un résumé de chacune des rencontres à venir et n’oubliez pas de consulter l’annexe A de l’INFO REMUE-MÉNAGE – VOL. 2. Il est important de vous tenir à jour dans ce processus de travail, qui concerne le renouvellement de votre convention collective. Vous trouverez ci-après une partie des demandes patronales à ce jour.

DEMANDE PATRONALE :

Ce que votre employeur vous offre comme reconnaissance pour votre travail :
Rien… que des reculs, voici les faits saillants de ce dépôt patronal.

L’employeur priorise la précarité de votre emploi.
• Augmentation de la période de probation.

La fragilité de votre gagne-pain :
Le client est roi, il demande votre sortie du contrat et voilà, vous êtes barrés de tous les contrats du client. Si vous êtes le moins ancien dans votre groupe d’heures, de votre classe d’emploi et de votre quart de travail, vous n’avez plus aucune protection et votre sortie du contrat par le client vous fera perdre votre gagne-pain et votre nom se retrouvera sur la liste de rappel;

• « L’importance du client », cette expression revient régulièrement dans le projet de l’employeur. C’est lui qui décide si vous méritez de travailler sur les contrats et l’employeur vous retire toutes les protections que vous aviez si difficilement obtenues au cours des années;

L’employeur peut vous transférer sur un autre contrat sans justification et si vous êtes le moins ancien dans votre groupe d’heures, de votre classe d’emploi et de votre quart de travail, vous n’avez plus aucune protection et votre sortie du contrat par l’employeur vous fera perdre votre gagne-pain et votre nom se retrouvera sur la liste de rappel;

• Vous devez avoir rempli un formulaire d’annexe C pour être sur la liste de rappel;

• Une erreur ou une omission dans votre formulaire d’annexe C et l’employeur ne vous contactera pas pour vous offrir un poste qui vous revient de droit;

L’employeur vous oblige à avoir une adresse courriel pour recevoir tout document, incluant ceux relatifs au mouvement de personnel. Vous n’en avez pas, alors l’employeur jugera si vous méritez de recevoir les documents par la poste.

Flexibilité pour l’employeur et le client :
• Discrétion totale de l’employeur pour tout remplacement d’une durée inférieure à 2 mois;

• Pour les remplacements de plus de 2 mois, l’employeur comble les heures en premier lieu selon ses besoins ou ceux du client;

L’employeur peut vous transférer sur un autre contrat sans justification;

En aucun cas, la sortie du contrat par l’employeur ou par le client ne peut faire l’objet d’un grief;

En aucun cas, le changement d’assignation par supplantation ne peut faire l’objet d’un grief. Les listes d’ancienneté et de rappel comportent souvent plusieurs erreurs et le mécanisme de mouvement de personnel est souvent compliqué provoquant ainsi un taux élevé d’erreur. L’employeur vous propose comme solution de vous retirer le droit de contester par grief tout mouvement de personnel;

Lors de l’obtention d’un nouveau contrat, le client informe l’employeur des personnes qu’il veut protéger de tout déplacement empêchant ainsi les personnes qui attendent depuis longtemps un poste (ces postes sont souvent de jour) de l’obtenir. Pourquoi? Parce que le client est roi et l’employeur vous propose quoi? Aucune protection et reconnaissance pour vos longues années de travail au sein de son entreprise.

Reconnaissance pour votre travail :
Vous devez avoir 2 ans d’ancienneté pour avoir droit aux congés mobiles;

Aucune augmentation du nombre de semaines de vacances;

• Pour toute absence, l’employeur peut vous obliger à aller voir un médecin;

Il n’y a pas d’offres de nature monétaire dans le dépôt, y compris la rétroactivité. Ce n’est pas une surprise, ces clauses se négocient habituellement en dernier;

Comme vous le constatez, la présente négociation entre nos demandes et celles de la partie patronale s’annonce difficile et votre appui s’avère essentiel. Plus votre soutien sera important, meilleures seront vos conditions de travail. Vous allez obtenir une convention collective qui sera à la hauteur de votre appui;

Notre travail à nous c’est de négocier une convention collective qui sert au mieux vos intérêts; votre travail à vous, c’est d’être derrière nous et de vous intéresser à obtenir une meilleure convention collective.

 

Syndicalement vôtre,

Les membres du comité de mobilisation.

 

Annexe A

Demandes patronales majeures